Le lieu d’un renouveau contre la pensée 68

4 Août

Dans son édition du 4 août, Le Monde consacre sa « saga des revues » au Débat, créé – en 1980 – et dirigé par l’historien Pierre Nora. Le rédacteur en chef de la revue est le philosophe Marcel Gauchet. Le kitsch moderne et sa branche la plus  symptomatique d’une époque, l’antiracisme, est largement dénoncé par des contributeurs souvent brillants loin de la pensée intello-bobo comme Paul Yonnet, Paul Thibaud,  Jean-Pierre Le Goff ou encore Elisabeth Lévy.

Lire l’article

Publicités

Une Réponse to “Le lieu d’un renouveau contre la pensée 68”

  1. Benoit août 7, 2010 à 6:58 #

    Ah! La génération du baby-boom…

    Une génération démographiquement imposante et intoxiqué qui s’est emparé du pouvoir en détrônant la génération précédente( un peu trop gaulliste) par le désordre et la chienlit, veulent maintenant le préservé face à une nouvelle génération moins nombreuse et encore en dormition mais qui, progressivement, se réveille et qui compte bien leur rendre des comptes.

    Même si ces soixante-huitards règnent actuellement encore sur les ruines de la France de De Gaulle d’une main de fer façon soviétique version soft, ils sont maintenant devenus une génération vieillissante qui montre de plus en plus ses faiblesses face à des jeunes français qui, certes, sont encore trop marginalisés et même (en partie) intoxiqué par la propagande, mais qui, toute de meme, ont su s’adapter à cette situation en étant de plus en plus subversif.

    Mais ces soixante-huitards on tout prévu pour tenté de préservé leur trône, quitte à sacrifier l’avenir de la France.

    Pour veiller à ce que ces jeunes n’utilisent pas la même méthode qu’eux, c’est à dire, la révolte. Ces vieux progressistes ont eu la brillante idée de faire venir des populations étrangères pour faire en sorte que la moindre tentative du jeune français de renverser le pouvoir (démocratiquement ou pas) risque de le faire heurter a une guerre ethnique.

    Une stratégie qui, à long terme, a été payante même si quelque bobos d’en bas ont dû en subir les conséquences.

    Mais malheureusement pour eux, ces conséquences leurs pètent désormais à la figure. Ce qui est une bonne chose pour nous.

    J’ai une vision un peu simpliste des choses (car les choses sont plus compliqués et complexes que ça) mais il y a une part de crédibilité là dedans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :