Concert rock sans papiers : Cali accuse !

20 Sep

18 septembre 2010. Concert rock sans papiers. Paris Bercy.  Cali « chante » la lettre imaginaire d’un policier fatigué de traquer les sans papiers, adressée au ministre « du saccage des familles et des jeunes existences dévastées ». Un exemple patent de la reductio ad hitlerum et du droit-de-l’hommisme émotionnel sans nuance. On remaquera également l’achèvement insurectionnel de ce devoir citoyen scénique. Quelle cocasserie que ce fameux spécimen du nouvel aristocrate des plateaux télé et des festivals pour belles âmes et petites cervelles pense avoir le peuple derrière lui ! Quelle minable prétention mal cachée et quel manque de discernement pour imaginer lever les boucliers d’un peuple endormi par un pouvoir liberticide ! Une méthode pour ne pas s’échauffer : apprécier le one-man-show pour sa valeur comique. Et là rien à redire, chapeau l’artiste !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :