Pierre Marcelle (Libé) : « Il faut laisser la nation à sa place (à droite) »

25 Sep

SOS racisme, Libération et La Règle du jeu ont lancé mardi 14 septembre une pétition intitulée « Touche pas à ma Nation ». Le texte que vous pouvez lire ici dénonce une « dérive illustrée aussi bien par le débat sur l’identité nationale que par l’ignoble stigmatisation dont les Roms et les Gens du voyage sont depuis quelques semaines les victimes » et plus gobalement « une atteinte intolérable aux principes constitutifs de la Nation ». Pierre Marcelle, chroniqueur à Libération, se distingue de sa rédaction en récusant l’utilisation du terme Nation, réservé selon lui « à l’ennemi ». Le journaliste-écrivain a en fait un cran d’avance dans la promotion de la démocratie post-libérale brillamment décrite par le chercheur américain John Fonte (lire l’article publié sur ce blog le 18 juillet dernier). Voici la chronique de Pierre Marcelle (Libération, 17 septembre) :

Quand est-ce qu’il dégage, le ministre Hortefeux, raciste avéré et rafleur sans vergogne, à coups de bulldozers et de circulaires ? Et le ministre Besson son comparse, menteur patenté et systémique, quand est-ce qu’il dégage ? Ces deux-là font partie d’un exécutif censé incarner, de quelque façon qu’on le nomme, l’Etat, la République, la Nation, l’Etat-Nation… Ceux qui nous gouvernent, en tout cas… Ces deux-là, pour ne prendre que ces deux-là, qui font la paire, établissent que notre capacité à supporter l’insupportable est incommensurable.

Lire la chronique

Publicités

Une Réponse to “Pierre Marcelle (Libé) : « Il faut laisser la nation à sa place (à droite) »”

  1. flamment septembre 25, 2010 à 12:32 #

    Petits ayatollahs de la bien pensance… confondant les effets, les cause au nom de leur bonne conscience ointe au sirop du droit de l’homme… Avec eux : c’est confortablement binaire… Le nationaliste a une trogne hideuse et le clandé est forcément un martyr angélique… Simplification outancière qui leur permet d’entonner leurs couplets favoris et de se faire de belles plumes… On préférerait qu’ils essaient d’être un peu plus dignes de leur profession de journalistes,qu’ils aient un peu plus de faculté d’analyse… mais ce ne sont que des jocrisses (au mieux) qui manipulent l’opinion… Pendant qu’ils feignent de regarder ailleurs : on « Touche vraiment à ma Nation », pire à ma civilisation, à ma République, à ma laïcité, à mes racines, à l’essence-même de ce pays, à ce en quoi je crois… Mais Libération et ses lecteurs ont toujours cru que la Nation leur appartient et que seules leurs idées sont dignes et recevables… Khmers rouges de la pensée unique, ils ne sont jamais effleurés par l’idée qu’ils n’ont peut-être pas complètement raison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :