Pour sortir des clichés sur Oskar Freysinger

29 Sep

A l’occasion de la sortie de son livre Oskar et les minarets Oskar Freysinger, conseiller national UDC (Unnion démocratique du Centre, premier parti de Suisse), répond aux questions de Enquête et Débat. Ce professeur d’allemand s’est fait connaître hors de Suisse en lançant avec d’autres parlementaires la votation populaire contre les minarets, adoptée par référendum le 29 novembre 2009 à 57,5%. Cette entrevue a le mérite de mieux connaître les pensées de Freysinger trop souvent caricaturées, et notamment injustement assimilées à du néo-nazisme. J’étais moi-même presque tombé dans ce panneau médiatique faute de m’être penché sur le sujet.

Publicités

2 Réponses to “Pour sortir des clichés sur Oskar Freysinger”

  1. Patrick Demange octobre 2, 2010 à 8:33 #

    Le plus surprenant en l’écoutant, c’est le style, la personnalité de cet homme. A côté de lui, tout homme politique Français à l’air d’un fourbe et d’un hypocrite ampoulé. Je ne parle pas du contenu, mais bien du style. Mais depuis Nietzsche, qui ne sait pas qu’une civilisation, c’est avant tout un style ?

  2. flamment octobre 3, 2010 à 3:01 #

    Il a effectivement tout pour lui. Le fond, la forme… On rêverait de l’intégrer, lui !!! Quant à son système démocratique : le suffrage populaire continuel qui serait le contrepoids des élites… On en rêve également… Vive la Suisse qui nous donne des leçons !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :