Adieu, Monsieur Fayez

23 Oct

Le 15 octobre dernier, Lekitschmoderne avait relayé la chronique d’Aiat Fayez publiée dans Libération où l’écrivain immigré informe la France qu’il la quitte (lire). Olivier Maulin revient le 22 octobrer sur cet article accusateur dans Causeur.

C’est à se demander si on va s’en remettre. L’écrivain Aiat Fayez nous quitte. Mais si. Il l’a annoncé avec emphase dans Libération le 14 octobre dernier : « Je fais mes valises. Je range mes affaires […] j’emporte le minimum qui est déjà de trop. » Diable, pourquoi ce départ précipité ? Il y a « trop de mépris pour pouvoir continuer à vivre ici », écrit notre émigrant qui ne supporte plus le regard des Français sur l’étranger qu’il est. Et puis demander un tampon pour prolonger son titre de séjour lui semble bien trop humiliant, lui qui estime avoir le « droit » de rester sans tampon. Souhaitons à M. Fayez de trouver un pays qui ne réclame aucun tampon. On lui suggère la Lune.

Lire l’article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :