Sur M. Hervé Morin et la question des langues

3 Fév

Communiqué du parti de l’In-nocence publié sur son site le 29 janvier 2011.

Le parti de l’In-nocence est profondément choqué par les propos publics de M. Hervé Morin, candidat déclaré du Nouveau Centre à l’élection présidentielle, et par ses appels publics à l’électorat « héritier de l’immigration », comme il veut qu’on dise désormais, comme si l’immigration était un bien précieux, ce qui n’est pas tout à fait acquis. M. Hervé Morin célèbre « les jeunes du 93 » que viennent recruter selon lui les firmes américaines « car ils ont la chance inouïe de parler plusieurs langues ».

Le parti de l’In-nocence estime qu’il y a tout lieu de s’interroger, certes, sur les motifs et la légitimité des avances des firmes américaines et des États-Unis eux-mêmes, ès-qualités, auprès des jeunes gens « héritiers de l’immigration ». Il doute qu’une des raisons de ces avances soit la maîtrise de l’arabe (car de quelle autre langue pourrait-il s’agir ?), de la part de leurs bénéficiaires. Mais il juge parfaitement déplacé, et d’une complaisance remplaciste inouïe, qu’un ancien ministre et qu’un chef de parti désigne implicitement ses compatriotes indigènes comme en situation d’infériorité parce qu’ils ont le malheur de n’avoir naturellement à leur disposition, sur le territoire de leur patrie, que la langue de leurs parents et de leurs ancêtres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :