Réflexions « à chaud » après l’arrestation de Laurent Gbagbo

12 Avr

Extrait d’un communiqué de Bernard Lugan publié le 11 avril sur son blog.

L’arrestation de Laurent Gbagbo ne doit pas faire oublier que la Côte d’Ivoire est coupée en deux et que toute création d’un gouvernement d’unité nationale ne serait que colmatage. De plus, Alassane Ouattara est, qu’on le veuille ou non, arrivé au pouvoir dans les fourgons de l’ancien colonisateur, ce qui ne va certainement pas renforcer son prestige aux yeux des 46% d’Ivoiriens qui ont voté pour Laurent Gbagbo lors du second tour des élections présidentielles.

Lire le communiqué en intégralité

Publicités

2 Réponses to “Réflexions « à chaud » après l’arrestation de Laurent Gbagbo”

  1. Henri avril 13, 2011 à 2:59 #

    Surtout que les résultats électoraux pour OUATTARRA,sont à première vue assez contestables vis à vis d’un droit de gouvernement qu’ils lui auraient donné.Ce qui fait que 1 on s’en fout un peu,2 on peut se demander ce que ça va nous couter, et 3 il ne parait pas très sûr que ce soit les vraies justice et légalité que nous ayons aidé à triompher.
    Enfin 4 à côté de côut,qu’est-ce que ça va rapporter à la France ?

    • lekitschmoderne avril 13, 2011 à 3:15 #

      Mais c’est bien connu que le droit d’ingérence actuel ne sert pas à défendre nos intérêts nationaux mais à propager une soi-disant idée de la démocratie et de l’humanisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :