En Libye, une drôle de guerre

16 Avr

Extrait d’un article de Frédéric Pons publié dans Valeurs Actuelles le jeudi 14 avril.

En Libye, la combativité des troupes loyales à Kadhafi a été une surprise. Ces soldats réguliers et ces mercenaires recrutés en Afrique sont sans doute bien payés. Cela ne suffit pas. Les fidélités claniques ont joué un rôle majeur, confirmant la fracture réelle du pays entre la Cyrénaïque, berceau de l’insurrection, et la Tripolitaine, fidèle au régime. Cette donnée semble avoir été minimisée. À moins que le bagout exalté de Bernard-Henri Lévy n’ait eu raison, à l’Élysée, des synthèses du Quai d’Orsay et de la DGSE… Autre surprise : la nullité militaire des insurgés libyens. Ils ne se sont pas encore battus. Ceux qui auraient pu le faire – les militaires ralliés – sont absents de la ligne de front. Les autres sont des braillards velléitaires. Ils invoquent Allah, mitraillent un ciel vide d’ennemis, courent plus vite que leur ombre, prennent la pose pour les journalistes étrangers et s’en remettent aux Occidentaux pour faire la guerre à leur place. Leurs “frères arabes” ne sont pas plus présents, à l’exception du Qatar, de la Jordanie et des Émirats. Et encore ! Ils se limitent à des missions courtes de “contrôle du ciel”, sans frappes au sol. Les autres pays arabes font le minimum. Ils paient. Aux soldats occidentaux de risquer leur vie pour protéger des populations arabes.

Lire l’article en intégralité

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :