Fatigue du sens, liminaire

23 Juil

« Nous sommes entrés dans un monde post-démocratique, que j’appelle aussi monde horizontal, lequel se caractérise par le renoncement à toutes les valeurs de la verticalité. La fatigue du sens est un des attributs de l’horizontalité ; elle affecte l’ensemble des valeurs de l’Occident, élevant le plus souvent la non-valeur au rang de valeur nouvelle et définitive, au sein d’une lassitude générale qui est un aveuglement collectif et le triomphe d’un narcissisme qui, dans sa dilatation mondialisée, rencontre sans cesse la figure de l’autre, de l’étranger, de l’immigré devenu la figure même de l’innocence ».

Richard MILLET, liminaire de Fatigue du sens.

Publicités

Une Réponse to “Fatigue du sens, liminaire”

  1. Erko juillet 26, 2011 à 9:01 #

    La fatigue tout court,que connaissent les plus valeureux et le besoin de se reposer un peu sur ses lauriers. C’est humain.
    Malheureusement c’est souvent à ce moment là que le malheur(qui arrive à cheval,et le bonheur à pied), se réveille, aux moments de moindre défense. Sans compter les imbéciles qui eux,ne sont jamais fatigués.
    Il faudrait ne jamais dormir; Mais les civilisations ont souvent envie de jouir tranquillement de leurs efforts précédents.
    Et  » le sommeil de la raison engendre les monstres  »
    Rien n’est jamais acquis,m^me pas les fameux avantages du même nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :